top of page

Retour sur le déplacement dans les pays du Golfe : Koweït 🇶🇦 partie 2




Jour 2 : Début de journée par un petit-déjeuner de cadrage avec l’ambassadrice, Claire Le Flécher, le conseiller de coopération et d'action culturelle (COCAC), Benoît Cathala et la consule, Émilie Ridez. Nous avons évoqué la dissolution de l’Assemblée nationale par l'émir du Koweït, le cheikh Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, les relations bilatérales entre la France et le Koweït, et nous avons également échangé sur le lycée français.


Direction ensuite le Lycée français de Koweït en compagnie du COCAC. Cet établissement partenaire de l'AEFE scolarise  environ 1 200 élèves de la PS à la terminale alors qu'ils étaient 1 500 avant la pandémie. Visite de l’établissement avant un premier entretien avec l’équipe de direction : Martial Attias, proviseur et Sylvie Le Bras, directrice.


Entretien ensuite avec les propriétaires Dr. Fahed Al Rashed qui m’a rappelé le contexte dans lequel évoluait le lycée, nous sommes également revenus sur les perspectives d’évolution dans les prochains mois ou années.

Puis échanges avec les représentants des personnels sur les conditions de travail et les contrats dont ils souhaiteraient une plus grande clarté concernant la fixation des variations de salaires. Une prise en charge partielle des frais de scolarité des enfants de personnels en contrat local est une demande constante que je soutiens car c’est un élément d’attractivité très fort pour faire venir et fidéliser des personnels enseignants entre autres. Le niveau de langue française est aussi un point de vigilance à observer pour les enseignants qui souhaiteraient davantage d’heures de FLE.


J'ai ensuite rencontré les représentants des parents d’élèves qui se disent globalement satisfaits par le niveau de l’école et des infrastructures mais qui souhaiteraient être davantage associés à la vie de l’école. 


Échanges enfin avec les représentants des élèves sur les sujets de lutte contre le harcèlement, orientation dans le supérieur, satisfaction de leur scolarité dans l'établissement. Les élèves m’ont également interviewée sur mon mandat de sénatrice dans le cadre de leur journal diffusé par trimestre (photo ci jointe).


Après le déjeuner au lycée qui fut l'occasion de revenir avec l'équipe de direction sur mes échanges avec les différents acteurs de la communauté éducative, départ pour l’Institut français. Échange tout d’abord avec Zaïda-Marie Slaiman, conseillère des Français de l’étranger, que j'ai été très heureuse de retrouver dans sa circonscription. Avec Emilie Ridez, consule et Vanina Combette, consule adjointe et Zaida, nous avons discuté de la vie au Koweït et de la situation de nos compatriotes qui sont passés de 1 200 à 800 du fait de grosses difficultés à effectuer des regroupements familiaux.


Puis échange avec l’équipe de l’institut sur l’enseignement du Français langue étrangère (FLE) et visite des locaux. Campus France bénéficiera bientôt également d’un temps plein. Actuellement près de 120 étudiants partent en France pour étudier dont une grande partie s’inscrit par campus France.


Enfin, et avant de reprendre l’avion en direction de Paris, un dernier arrêt au Musée Tareq Rajab, dédié à l’art et principalement à la calligraphie islamique.


Je remercie très sincèrement Madame l'ambassadrice et l’ensemble des personnes rencontrées au Koweït et plus généralement toutes celles rencontrées lors de ce déplacement dans le Golfe persique pour leur accueil, leur disponibilité et nos échanges.


Je salue enfin l’engagement de Zaida-Marie Slaiman auprès de nos compatriotes tant dans son rôle de présidente du Conseil consulaire que dans celui de présidente ou membre d’associations dédiées aux Français.

コメント


Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page