top of page

Suite du déplacement au #Congo 🇨🇬 - jour 4 



Matinée au Lycée 🇫🇷 Saint-Exupéry, établissement conventionné avec l'AEFE qui scolarise près de 800 élèves et qui fait l'objet d'un vaste programme de rénovation et d'extension. Visite des bâtiments avec l'équipe de direction, notamment la future cafétéria, les laboratoires de sciences, le CDI et l'espace maternelle. 


Échanges avec les élèves sur le harcèlement scolaire, l'inclusion, le développement durable et l'orientation puis échanges avec les représentants des personnels qui sont revenus sur les effectifs au collège (forte demande sur ces niveaux) et leurs difficultés pour accueillir de nombreux candidats venant d'établissements non homologués qui passent les épreuves nationales en candidat libre en fin d'année. Ils souhaiteraient davantage de correcteurs extérieurs car cela occupe une grande partie de leur temps au mois de juin au détriment des enseignements. 


Troisième séquence avec la présidente du comité de gestion, Mme Peggy Agnongondze, la vice-présidente et la trésorière. La charge de travail et la responsabilité juridique sont extrêmement lourdes pour ces parents bénévoles dont je salue l'engagement et le professionnalisme qui s’associe souvent avec une forte pression car les attentes sont nombreuses. 


Debriefing avec le proviseur, M. Paul Dorville, qui a apporté un changement reconnu et apprécié par la majorité des intervenants et qui mérite d’être salué car la tâche n’est jamais facile. Engager le changement demande du courage alors bravo aux équipes qui ont compris cette nécessité et à la direction et au comité de gestion d’avoir relevé le défi.



Déjeuner ensuite sur le thème des violences basées sur le genre avec Mme Marie Fabien, COCAC adjointe et Mme Ewa Maréchal, chargée du projet justice avec M. Mikhael Djembo, chargé des programmes pour Avenir NEPAD, Lenda Sitou, Membre d’AFJC, Mme Paunélie Ganongo, animatrice principale d’AZUR Développement, Mme Nuptia Mbemba, directrice des droits fondamentaux au Centre de recherche, d’information et de documentation sur la femme (CRIDF) du Ministère de la Promotion de la Femme, Mme Elodie Nguembi, juge d’instruction au TGI de Brazzaville et Mme Jany Itoua, gynécologue à l’hôpital de Talangai. Nous avons évoqué le programme d’accompagnement institutionnel et associatif. De belles initiatives mais le chemin est encore long et difficile pour cette équipe de femmes motivées et déterminées que je soutiens et félicite pour ce travail où le poids des traditions est encore très fort. 




Direction l'hôpital de Bacongo pour une rencontre avec la directrice qui a mis en place la première unité spécialisée pour la prise en charge des jeunes filles et femmes victimes de violences sexuelles. Je salue le dévouement de toute l'équipe et formule le vœux que plus de prévention et de sensibilisation soient faites afin d'éviter d’entendre encore ces insupportables histoires de violence sur les enfants et les femmes qui se terminent souvent très mal.

Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page