top of page

Retour sur le déplacement en Azerbaïdjan 🇦🇿 - Bakou




Arrivée dans la nuit de mercredi à jeudi à Bakou dans un contexte diplomatique particulier qui ne m'a pas permis, à mon grand regret et avec beaucoup de frustrations, de maintenir le programme prévu. Il ne m'a en effet pas été possible de me rendre au Lycée français de Bakou, établissement partenaire de la Mlf et homologué de la PS à la terminale, ni à l'Université française en Azerbaïdjan (UFAZ). Il ne m'a pas non plus été possible de rencontrer les communautés éducatives de ces 2 établissements. 

J’aurais tant aimé pouvoir saluer les efforts et le travail accompli par cette école qui a eu il y a peu la visite du corps d’inspection lui permettant d’obtenir l’homologation au lycée. Je reste évidemment totalement à la disposition de l’équipe éducative comme partout à travers le monde.

 

La journée de jeudi a donc débuté par un petit-déjeuner de cadrage à la Résidence de 🇫🇷 avec Anne Boillon, ambassadrice de France en Azerbaïdjan, et Charles Diener, COCAC. Ce fut l'occasion de faire un point sur notre relation bilatérale et notre dispositif de coopération. 


J'ai pu prendre également des nouvelles sur l’état de santé et les conditions de détention de notre compatriote arrêté et placé en préventive, événement qui a été suivi par l'expulsion de deux personnels de l'ambassade sous statut diplomatique.


Je me suis ensuite rendue en milieu de matinée avec le COCAC à l'Institut français d'Azerbaïdjan (IFA) où j'ai été accueillie par son directeur délégué. Présent à Bakou depuis plus de 20 ans, l’IFA propose de nombreux projets dans des domaines très variés (culture, éducation, études supérieures, sciences et techniques etc.) et est aussi un centre de langues et centre d’examens pour apprendre et se perfectionner en français. Il héberge également une médiathèque et un espace Campus France. Longs échanges également avec la permanente de campus France qui nous a indiqué que la France compte parmi les destinations prisées par les étudiants azerbaïdjanais surtout sur les cycles Master.


Après le déjeuner, je suis retournée à l'ambassade pour en faire la visite et échanger avec l'ambassadrice, les différents chefs de service et leurs équipes. En plus d'une chancellerie politique et d'un service consulaire, l'ambassade comprend un service économique compétent pour l'Azerbaïdjan 🇦🇿 et le Turkménistan 🇹🇲. Le service des visas occupe à temps plein 2 agents qui en délivrent près de 20000 chaque année.


Une fois n'est pas coutume, j'ai profité du temps libéré des activités de mon programme malgré moi (3h) pour découvrir Bakou, son architecture, un peu de son histoire et constater après avoir été approchée dans les rues par de nombreux représentants d’officines touristiques que ce pays avait des atouts touristiques que je méconnaissais. 


Après un rapide dîner avec l'ambassadrice que je remercie et une courte nuit, j'ai quitté aux aurores l'Azerbaïdjan via la Turquie et Barcelone.


J’espère avoir prochainement la possibilité de rencontrer les équipes éducatives de ce lycée qui mérite, comme tous les autres, que nous le découvrions.

Comments


Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page