top of page

Unis pour notre Ă©cole đŸ•Šïž




Unis pour notre Ă©cole. Hommage au LycĂ©e Français International de Palma hier aprĂšs-midi Ă  Dominique Bernard, Samuel Paty et toutes les victimes des attentats commis contre l’École.


Minute de silence et discours dans la cour de l’établissement en prĂ©sence du proviseur M. Josep GonzĂĄlez et du consul honoraire M. Michel Magnier.


Nous nous sommes ensuite retrouvĂ©s en classe avec les Ă©lĂšves de 3Ăšme et de cycle terminal pour Ă©changer sur le tragique Ă©vĂšnement de vendredi. Nous avons Ă©coutĂ© leurs ressentis et Ă  partir de celui-ci Ă©changĂ© avec eux pour les amener Ă  rĂ©flĂ©chir et devenir de vĂ©ritables acteurs d’un changement nĂ©cessaire pour prĂ©server les valeurs qui nous sont chĂšres dans nos Ă©coles françaises comme la laĂŻcitĂ©, la fraternitĂ©, la libertĂ©, la libertĂ© d’expression et l’esprit critique entre autres.


« L’assassinat de Dominique Bernard fait tragiquement Ă©cho Ă  l’assassinat de Samuel Paty, voilĂ  trois ans jour pour jour. À Arras comme Ă  Conflans-Sainte-Honorine, le terrorisme islamiste a frappĂ© ce qu’il tient, Ă  raison, pour son plus grand adversaire : notre École. Les terroristes le savent : il n’y a pas de RĂ©publique sans École, sans l’apprentissage patient dans vos salles de classe de l’esprit critique et des valeurs de libertĂ©, d’égalitĂ©, de fraternitĂ© et de laĂŻcitĂ© qui forgent les citoyens. Il n’y a pas non plus de Nation française sans École, sans l’enseignement de notre Histoire, de notre langue, d’une certaine idĂ©e de l’Homme. De ce qui nous fait et nous tient comme peuple libre et solidaire. Nous avons agi, nous agissons et nous continuerons d’agir pour que notre École demeure un sanctuaire pour nos Ă©lĂšves et pour tous ceux qui y travaillent. Plus forte que la peine, la douleur et le chagrin, l’École doit rester ce rempart contre l’obscurantisme. Elle le restera ». AprĂšs ces mots du prĂ©sident de la RĂ©publique, je tenais en tant qu’élue de la nation française, Ă©lue de la RĂ©publique, Ă  apporter mon soutien et celui de toute la nation Ă  la communautĂ© Ă©ducative et particuliĂšrement aux professeurs et personnels d’éducation, d’administration et de direction. L’école doit rester un lieu de paix, de partage, de respect et de rappel de l’histoire, de l’histoire de France, de l’Europe, de l’histoire des civilisations et plus que jamais de l’histoire des dĂ©mocraties. Restons unis mais plus que jamais conscients que nous devons lutter et nous battre pour continuer de vivre dans des pays de libre expression et de libre pensĂ©e.. Cette libertĂ© a un prix : celui de notre dĂ©termination et de notre courage individuel et collectif pour faire vivre, plus jamais cette libertĂ© ! »

Unis pour notre Ă©cole !

Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page