top of page

Point de situation au 2 mars avec la communauté scolaire de #Russie






Mercredi 2 mars, avec ma collègue Anne Genetet - Députée et et les élus Conseillers des Français de l’étranger, nous avons réuni en visioconférence la communauté scolaire du Lycée français de Moscou pour un premier échange sur leurs besoins et inquiétudes. Je remercie M. Rousseau, Conseiller de coopération et d’action culturelle et les représentants des personnels et des parents pour ces premiers échanges. Soutien et solidarité sont à l'ordre du jour de cette réunion.


Soutien au peuple ukrainien et expression de notre solidarité. Nous avons rappelé à David Franck, élu en Ukraine, que le moment venu nous serons présents pour aborder avec lui la situation des élèves des établissements français d’Ukraine. Nous sommes d'ailleurs à la disposition de l'ensemble de la communauté scolaire à ce sujet.


Dans un second temps nous avons évoqué la situation des personnels, des élèves et des parents du Lycée français de Moscou à la lumière des informations du 2 mars. Nous leur apportons notre plein soutien et nous avons préparé un courrier aux cabinets du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et du secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger afin que puissent être apportées au plus vite des réponses à leurs questions et à leurs préoccupations :


  • demande d’informations régulières et association des élus aux réunions institutionnelles sur la situation dans les deux pays

  • sécurité des personnels et élèves

  • mise en place d'un enseignement hybride ou distanciel si la situation l'impose

  • possibilité pour les familles qui le souhaitent d’inscrire leurs enfants en France ou dans un établissement du réseau pour la fin de l’année scolaire

  • suivi des cours et particulièrement les classes à examen

  • prise en charge des frais de scolarité du 3ème trimestre pour permettre de faire face à la chute du rouble

  • possibilité pour les professeurs résidents qui le souhaiteraient de quitter leur poste en Russie pour réintégrer une académie en France

  • sécuriser le revenu des résidents qui seraient prêts à rester par une augmentation ou maintien de l'ISVL (Indemnité Spécifique de Vie Locale).


Un nouvel échange aura lieu après la rentrée scolaire prévue le 15 mars sauf si la situation qui évolue de jour en jour l’exige. Je me tiens bien évidemment et autant que nécessaire à la disposition de la communauté scolaire.

Comments


Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page