top of page

Retour sur le dĂ©placement aux Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡± - La Haye 



Arrivée dimanche en soirée à La Haye depuis Paris. La journée de lundi a commencé par un petit déjeuner de travail avec l'ambassadeur de France, M. François Alabrune et M. David Behar, COCAC. Parmi les sujets abordés, celui de la place de la langue française aux Pays-Bas à travers les lycées français, les écoles européennes avec section francophone, les alliances, l'Institut et les associations Flam. Lors de mon prochain déplacement, j'irai à la rencontre de ces alliances, associations et universités car sur ce court déplacement je n'ai malheureusement pas eu le temps. D'ici mars, je devrais pouvoir trouver ce temps dans mon agenda déjà bien rempli en présence au Sénat et déplacements de longues distances.


Départ ensuite pour la visite du Lycée français Vincent van Gogh, en présence des élues ConseillÚres des Français de l'étranger, Mmes Marie-Christine Kok-Escalle et Catherine Libeaut.


Visite des locaux et échanges avec la direction en présence de Mme la proviseure, Ouardda Roubi-Gonnot. Le lycée est un établissement en gestion directe (EGD) de l'AEFE, il accueille prÚs de 1 200 élÚves qui sont scolarisés de la PS à la terminale.


J'ai eu l'occasion de rencontrer les représentants des parents d'élÚves (APE-AIPL) qui ont abordé entre autres la difficulté de certains parents face à l'évaluation par compétences ou encore le passage au semestre, le faible pourcentage de prise en charge par l'AEFE qui rend les coûts de scolarité particuliÚrement élevés, parmi les plus élevés en Europe.


AprĂšs le dĂ©jeuner, j'ai pu Ă©changer avec les reprĂ©sentants des personnels qui ont dĂ©noncĂ©, Ă  juste titre, les conditions des enseignants titulaires de droit local. LĂ  encore, il est incomprĂ©hensible que ces personnels ne soient pas mieux protĂ©gĂ©s dans leurs droits Ă  la retraite. Le seul fait de leur mise en disponibilitĂ©, alors qu'il existerait d'autres voies, comme le dĂ©tachement, les condamne Ă  ĂȘtre des titulaires moins bien considĂ©rĂ©s que les autres. J'espĂšre qu'avec les syndicats qui souhaitent de rĂ©elles protections pour les titulaires et agents de droits local, il sera possible de travailler ensemble sur ce sujet d'importance.

Enfin, échanges avec les élÚves du CVC et CVL avec qui nous avons parlé de lutte contre le harcÚlement, de climat scolaire, d'orientation, développement durable et évaluation par compétences. Ravie d'avoir passé ce moment avec une partie de la communauté scolaire du Lycée Van Gogh de La Haye.


Départ en train vers Amsterdam en fin de journée pour la deuxiÚme partie de ce déplacement.

Derniers articles :
Archives des 6 derniers mois : 
bottom of page