• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube Social  Icon

©2017 - Samantha Cazebonne - Tous droits réservés

samantha.cazebonne@assemblee-nationale.fr

Paris - Espagne - Portugal - Andorre - Monaco

Please reload

Derniers articles

Prise en charge du handicap dans nos établissements scolaires à l'étranger - Samantha Cazebonne

October 17, 2017

 

(Photo : http://www.gouvernement.fr/action/handicap-une-priorite-du-quinquennat)

 

L’école inclusive, l'une des priorités du quinquennat d'Emmanuel MACRON, se met en place petit à petit dans nos établissements scolaires français à l'étranger. Je salue cette évolution et l’encourage à se développer dans l'ensemble de nos établissements.


Ce matin, j'ai rencontré au Secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées, Mme Karen MARTINON, cheffe de cabinet, chargée de la communication et des relations avec les parlementaires et Patrice FONDIN, conseiller éducation, formation et enseignement supérieur. 

 

J'ai souhaité attirer leur attention sur deux sujets de préoccupation :

  • La prise en charge financière des postes d’accompagnant ("AVS" en France) 

Actuellement, en complément d'une bourse déjà accordée au titre des frais de scolarité, une aide spécifique est destinée à couvrir la rémunération de l'accompagnant en classe, recruté et rémunéré par la famille. La demande de bourse au bénéfice d'un élève handicapé est étudiée par le poste diplomatique ou consulaire. 

Le niveau de couverture de la rémunération de l'accompagnant est décidé par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, en fonction des possibilités budgétaires et après examen de plusieurs documents.

 

Si on ne peut que féliciter l’AEFE pour cette initiative, il me parait important de souligner qu’aujourd’hui cette prise en charge encore peu connue par les familles, et qui naturellement est amenée à se développer, se fait au détriment du montant global des bourses. 

 

Je souhaiterais, au titre de la solidarité nationale et de l’engagement présidentiel à soutenir cette cause, demander la création d’une ligne budgétaire distincte et complémentaire. Cette nouvelle prise en charge, qui mérite d’ailleurs une estimation prévisionnelle, et qui ne peut que croitre puisqu’elle part de zéro, ne peut être discriminante pour les plus démunies de nos familles françaises résidentes à l’étranger.

 

De plus, certaines familles qui ne relèvent pas d’une prise en charge par les bourses (mais qui sont à la limite) devraient elles aussi pouvoir bénéficier de ce dispositif car, pour elles, le financement d’un poste d’accompagnant n’est bien souvent pas possible.,

 

Ma deuxième préoccupation :

  • La mise en place de formations d’enseignants référents au primaire et au secondaire dans l’ensemble des établissements français de l’étranger.

En effet, si les personnels des établissements font de leur mieux pour accompagner les élèves handicapés, ils sont bien souvent dépourvus face à certaines situations et l’accompagnement spécifique attendu par les parents. Car, même si le handicap doit être l’affaire de tous dans les établissements scolaires, il n’en demeure pas moins que dans la réalité, il parait difficile de ne pas compter sur des enseignants référents formés. Cela en cohérence avec ce qui se fait en France. 

 

Les objectifs étant :

  • D’améliorer la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers ;

  • Mettre en valeur les bonnes pratiques des établissements français à l’étranger

 

Lettre adressée à Madame Sophie Cluzel le 17 octobre 2017

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload