Samantha Cazebonne : Tribune


Ensemble, une force pour les Français de l’étranger

Nous, Français de l’étranger, avons conscience de ce que nous devons à la France. Mais nous savons aussi le rôle essentiel que jouent les plus de 2 millions de Français de l’étranger pour son influence et sa place dans le monde, pour le soft power aujourd’hui reconnu de notre pays.

Loin de l’image d’Epinal de l’expatrié nomade, le profil sociologique des Français de l’étranger a beaucoup évolué. Aujourd’hui plus jeunes, moins aisés, formant des familles à l’étranger, ils expriment des attentes diversifiées au sein d’une communauté de destin néanmoins consolidée par un sens aigu de la Nation, des aspirations communes, et une solidarité à l’épreuve des soubresauts de notre monde.

C’est donc forts de ce constat et fidèles à ce que nous sommes que nous abordons les élections sénatoriales du 24 septembre prochain, dernière séquence électorale d’une année qui n’en aura pas manqué, avec la force du renouveau et la cohérence d’un programme audacieux. Qu’il s’agisse d’enseignement, de solidarités, de sécurité, de fiscalité, de culture, de rapports à l’administration… notre programme, ambitieux, s’appuie sur l’expertise d’élus consulaires de tous horizons que nous avons très largement consultés et écoutés, sans sectarisme.

Cette expertise aux multiples facettes de la présence française à l’étranger ainsi que la profondeur de notre programme se retrouvent dans la composition de la liste « Ensemble, une force pour les Français de l’étranger », emmenée par Philippe Grangeon et Sophie Lartilleux-Suberville. Alliant renouvellement politique et expérience de terrain, sensibilités sociales et entrepreneuriales, vision globale et équilibres géographiques, membres des deux grandes associations représentant les Français de l’étranger… la liste est ainsi composée de 7 conseillers et conseillères consulaires, dont 5 conseillers et conseillères de l’Assemblée des Français de l’étranger, dont son président, Marc Villard. Philippe Grangeon est un homme de conviction, d'expérience et d'influence qui placera les Français de l’étranger au cœur de la politique étrangère de notre pays.

Comment ne pas voir en effet dans les propos du Président de la République, tenus à l’occasion de la récente semaine des Ambassadeurs, une sensibilité particulière aux problématiques concrètes de nos compatriotes de l’étranger ?

« [Les Français de l’étranger] ont cette volonté de s’engager davantage encore dans le redressement de la France, dans son attractivité, dans les liens économiques, culturels, éducatifs, linguistiques que nous pouvons développer dans chacun de ces pays. Je connais leurs préoccupations s’agissant, par exemple, de la scolarisation de leurs enfants. Les crédits de l’AEFE seront préservés à partir de 2018. Ils sont également préoccupés par leur sécurité à laquelle nous consacrons des moyens accrus. Il nous appartient aussi de faire que l’expatriation ne soit pas un chemin semé d’embûches, mais une expérience qui permette de s’épanouir. A ce titre, la numérisation des démarches administratives est un chantier qu’il convient d’accélérer. Je me rendrai sur tous ces sujets début octobre devant l’Assemblée des Français de l’étranger pour marquer cet engagement. »

Ces dernières semaines ont montré que les orientations présidentielles se traduisent concrètement grâce au travail du gouvernement et de l’Assemblée nationale qui ont déjà commencé à mettre en œuvre l’ambitieux programme de transformation de notre modèle économique et social, très largement soutenu par les Français de l’étranger.

Membre de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, je me suis moi-même investie très fortement dans la défense des enjeux concernant les Français de l’étranger (accès à l’enseignement, sécurité des établissements, services consulaires, aides financières aux projets d’intérêt commun…). Que ce soit à l’occasion de questions au gouvernement ou de rencontres, je peux témoigner de l’engagement sincère et déterminé de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat notamment en charge des Français de l’étranger.

Les Français de l’étranger ont massivement voté en faveur d’Emmanuel Macron à qui ils ont également offert une large majorité de députés de La République En Marche pour les Français résidant hors de France. Il s’agit désormais de compléter notre capacité d’action et de transformation de la réalité de nos compatriotes de l’étranger, en consolidant le groupe de La République en Marche au Sénat. Je connais le pragmatisme et le sens de l’intérêt général des conseillers et conseillères consulaires pour savoir qu’ils sont capables de transcender les clivages politiques lorsqu’il s’agit de se donner les moyens d’agir.

Je les invite donc à voter le 24 septembre prochain «Ensemble, une force pour les Français de l’étranger».

Retrouvez la composition de la liste et nos propositions sur : https://www.ensemble-uneforce.fr/nospropositions

Infographie Sénatoriales 2017 : En Marche Espagne et JAM Espagne

#Sénatoriales #LaRépubliqueEnMarche #Tribune

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube Social  Icon

©2017 - Samantha Cazebonne - Tous droits réservés

samantha.cazebonne@assemblee-nationale.fr

Paris - Espagne - Portugal - Andorre - Monaco